Sport et enfants : quelle(s) pratique(s) adapter ?

Les enfants sont des boules d’énergie et il leur est nécessaire de l’extérioriser. L’activité physique joue un rôle primordial dans le développement psychomoteur de nos enfants. En plus d’encourager des habitudes de vie qu’ils maintiendront souvent à l’âge adulte, l’exercice a aussi des effets bénéfiques sur leur santé mentale et sur leurs apprentissages*.

Pourquoi?

La pratique sportive offre un profond sentiment d’épanouissement, de progrès et d’éveil à la citoyenneté : Dépassement et goût de l’effort, respect de soi, de l’adversaire, des règles du jeu, solidarité, esprit d’équipe sont les valeurs transmises par l’activité physique.

« Le sport consiste à déléguer au corps quelquesunes des vertus les plus fortes de l’âme » Jean Giraudoux dans Le sport.

Et quoi de mieux qu’inculquer ces valeurs en famille ?

En effet, pour nos enfants, nous sommes des modèles (eh oui !!!), alors bougeons avec eux et pratiquons ensemble!  Cela renforcera le lien familial et il est toujours plus facile d’éduquer nos enfants à travers le jeu. Alors n’hésitez pas à sortir les running, faire une randonnée avec eux, jouer au tennis (ex : double enfants contre parents), aller à la piscine ensemble ou tout simplement aller à l’école à pied ou encore promener le chien.

Pour leur pratique personnelle, les clubs sont des lieux parfaits pour une pratique encadrée. Ils y apprendront les règles de vie en communauté, le respect de soi (hygiène, savoir s’échauffer…) mais n’excluez pas la pratique outdoor avec les copains (ex : skate, foot de rue…). L’objectif étant que votre enfant soit en adéquation avec leur envie de se dépenser. Il faut toujours pensez au plaisir et à l’équilibre de votre enfant.

Quel(s) sport(s) pour quel enfant?

Suivant leur tempérament, il y a toujours un sport adapté à votre enfant. Voici ce que Psychologie Magazine préconise :

Pour les timides : du collectif ou du combat afin de s’intégrer à travers l’équipe ou prendre confiance en eux.

Pour les turbulents : de l’engagement physique afin de canaliser leur énergie

Pour les indépendants : un sport individuel, afin de peaufiner leur rigueur et qui leur permettra de s’affirmer.

Enfin, suivant l’âge, le sport n’aura pas le même but …

Pour que votre enfant s’amuse et soit en bonne santé grâce à l’activité physique tout au long de sa croissance.

2-6 ans : baby-sport Education…motrice…corporelle…artistique

6-7 ans : Mise en place du schéma corporel, Maîtrise des bases de la condition physique

7-12 ans : Initiation…perfectionnement…compétition

13-17 ans : intensité de l’entraînement augmente, risque d’abandon

*Voir Société canadienne de physiologie de l’exercice