Rien ne sert de courir, il faut partir à point

Tout le monde se dit qu’il a le temps… jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Cette année, motivez-vous dès maintenant pour vous mettre dans un état d’esprit forme et santé, avec un programme mis au point en partenariat avec Withings !

SEPTEMBRE EN VUE : LES TROIS QUESTIONS À SE POSER

Dans son tube planétaire Hung Up, Madonna a beau chanter « Time goes by so slowly » (le temps s’écoule si lentement), on ne va pas se mentir : septembre, c’est après-demain. Même si le parcours atypique de La Parisienne— arpenter la capitale en long et en large — est également relativement court, il reste une performance pour celles qui commencent tout juste à courir… ou n’ont jamais couru de leur vie, sauf pour attraper le dernier métro.

La question est donc : devrais-je m’inquiéter ?

Bien entendu, la réponse est non. Cette année encore, Withings fait partie de l’aventure, et va déployer toute son expertise pour vous accompagner convenablement jusqu’au jour J. Un programme de 4 semaines a été mis en place pour vous prodiguer astuces, conseils et motivation afin d’aborder cette course mythique en toute sérénité. Il aborde toutes les dimensions de la préparation : entraînement physique, alimentation, sommeil, mental — il s’agit d’apprendre à se connaître pour mieux adapter ses objectifs et ses entraînements.

Le programme est totalement gratuit. Vous pouvez vous inscrire en cliquant ici, et en profiter pour rejoindre la communauté Facebook Les Filles Qui Courent” pour échanger avec les autres participantes et booster votre motivation. Une fois votre inscription prise en compte, vous recevrez les premiers conseils 4 semaines avant la course.

Mais en lisant ces lignes, peut-être vous posez-vous une deuxième question : pourquoi diable devrais-je participer à cette course ?

En résumant au maximum, on pourra dire tout simplement que courir, c’est bien. Au moins à trois titres. D’abord, c’est bon pour la santé : la course régulière renforce le métabolisme et aide le corps à résister contre les virus et autres agressions extérieures, sans compter les bienfaits sur le sommeil, l’alimentation qui sera forcément plus saine, etc. C’est un vrai cercle vertueux.

Ensuite, c’est bon pour le moral. Les effets de la course régulière se voient relativement vite. Silhouette, fessiers, cuisses : l’amélioration physique, et bien sûr, la fierté d’arriver à bout de vos objectifs, vous aideront à gagner confiance en vous. C’est toujours agréable.

Enfin, c’est bon pour les autres. Courir en groupe aide à renforcer l’esprit de corps. Courir tout court, et spécifiquement pour La Parisienne, c’est aussi soutenir la Fondation pour la Recherche Médicale contre le Cancer du Sein. Avec 1 femme sur 8 qui développera cette maladie en France, il est plus qu’important de prévenir pour mieux guérir (accessoirement, courir diminue les risques de développer une maladie chronique et différents types de cancers).

Après ces interrogations existentielles, il reste une troisième question. Qu’est-ce que j’attends pour m’inscrire?