Reprendre le sport après une blessure

Justine, alias Ju de Goyave, est une semi-marathonienne, qui partage avec vous sa passion pour le running. Elle vous livre ses conseils sur comment reprendre le sport après une blessure. 

Après mon semi-marathon de Paris, j’ai très vite repris la course à pied. Et ce qui devait arriver arriva : je me suis blessée. Périostite aiguë au tibia gauche, impossible de courir pendant 1 mois, et parfois même marcher était douloureux. Alors j’ai appris à vivre avec l’arrêt du sport, malgré le fait que je le pratiquais quotidiennement. Mais j’ai surtout appris à comprendre pourquoi je m’étais blessée, comment je devais récupérer et reprendre intelligemment le sport.

Se blesser fait partie de la vie d’un sportif, surtout dans le running ! Et si ça arrive, c’est qu’il peut y avoir plusieurs raisons : des mauvaises chaussures, trop d’entrainement, ou peu d’hydratation.

Un temps de pause a donc été nécessaire avant de reprendre, pour bien guérir ma blessure, mais aussi pour comprendre les causes de celle-ci. Et bien sûr, adapter mon entrainement une fois la reprise lancée. Je vais donc vous donner quelques conseils si vous aussi, comme moi, vous vous blesseriez.

ECOUTER SON CORPS

Notre corps est notre outil principal dans la pratique du sport, nous devons être à son écoute. Avant, pendant et après une blessure, le corps est le premier lanceur d’alerte. Il est donc essentiel d’écouter son corps, d’apprendre à ne pas forcer, et prendre en considération les signaux qui pourraient être lancés : petite douleur, gêne, plus de temps à récupérer etc.

Lors de la reprise du sport, le corps est fragile et a besoin d’un temps d’adaptation. Alors on ne force pas, et on écoute les petits signaux.

SE FIXER UN OBJECTIF ATTEIGNABLE

On ne peut pas reprendre un entraînement classique après une blessure, il faut donc adapter son entrainement et reprendre petit à petit.

Lors de mon entraînement semi-marathon, j’avais l’habitude de faire des distances entre 7 et 12km et de faire des fractionnés une fois par semaine. Après ma blessure, ce n’était plus vraiment possible. Alors je me suis fixé de nouveaux objectifs : courir 5 km à allure régulière 2 fois par semaine, puis augmenter au fur et à mesure tant qu’il n’y a pas de douleur.

VARIER LES PLAISIRS

Avant ma blessure, je faisais également beaucoup de renforcement musculaire à côté du running. Et j’ai continué ce sport après, en y ajoutant un peu de natation, afin de varier les sports et surtout ne pas solliciter uniquement mes jambes (et notamment mon tibia qui était encore fragile).

Alors un conseil, n’hésitez à pratiquer différents sports : natation, vélo, course, gym, yoga etc… afin de solliciter tout le corps et varier les plaisirs.

NE PAS NÉGLIGER LA RECUP

Enfin, un élément qui est hyper important quand on reprend après une blessure (et même sans cela, dans l’entrainement au quotidien) : c’est la récupération.

Pendant mon mois « off », j’ai appris à masser mon tibia, à le glacer régulièrement. J’ai appris à poser du strap, à bien mieux m’hydrater, mais aussi avoir des jours off et ne pas faire du sport tous les jours.

Bien récupérer, c’est essentiel pour bien s’entraîner, surtout lorsqu’on a été blessé !

 

Vous pouvez la retrouver ici :