Portrait de femme : Sylvie Mayou

Qui êtes-vous ? (Présentez-vous)

Je suis Sylvie Mayou, j’ai 53 ans, j’ai 3 grandes filles et je suis directrice générale adjointe d’Ipsos Marketing.

Depuis quelques années maintenant J, j’accompagne au quotidien les clients dans le décodage du monde qui les entoure et le développement de leurs marques et de leurs offres, en France et à l’étranger.

J’ai découvert la course à pieds grâce à une collègue à Ipsos et j’y ai pris goût grâce à la Parisienne.

Comment concilier vous votre vie professionnelle et votre vie privée ?

Pas toujours facile mais cela a toujours été un combat et une priorité !! Je ne réussis pas toujours et comme beaucoup ma vie professionnelle vient parfois sauvagement envahir ma vie privée. Je dois reconnaitre n’avoir malgré tout jamais ressenti de grande frustration. Je n’ai pas l’impression non plus que ma vie de famille ou ma vie privée aient pu en souffrir.

Mes quelques secrets, en tous cas, ce qui a marché et marche encore pour moi :

-Le gain de temps : tout est prétexte à « gagner du temps » pour « avoir du temps ». Déjà, j’ai décidé il y a très très longtemps de me déplacer à moto, d’optimiser mes déplacements. Je fais beaucoup d’activités sur l’heure du déjeuner. Et , c’est vrai, je ne dors pas beaucoup. Ça aide, les journées sont plus longues !

-La planification des vacances ou du temps libre : 1 semaine off toutes les 6 semaines avec les enfants et/ou les amis, au rythme du calendrier scolaire à Paris ou ailleurs (c’est vrai souvent ailleurs !).

-Des activités partagées avec mes enfants et mes amis : du sport, du shopping, des sorties culturelles, du jardinage ou du bricolage aussi…

-Une vie sociale toujours maintenue et soutenue : des dîners, des pots, des fêtes du temps avec des amis, des rencontres. Pas d’annulation.

-Et quelques activités quotidiennes pour moi…quand même : la lecture, la musique,…

Bref, essayer de faire rentrer 3 vies dans une ! ça marche, il faut juste y croire un peu et toujours se dire que c’est possible !

Quelle place a le sport dans cet équilibre ?

Fondamental !!!!! J’ai toujours fait du sport et je ne peux pas m’en passer… cela me calme, me défoule, me maintient en forme, me rend plus forte physiquement et moralement, plus sûre de moi et plus sereine aussi. C’est ma potion magique !!! Et pourtant je ne suis pas « bonne » en sport J. Ce n’est que pour le plaisir et le bien-être !

Comment votre entreprise favorise votre pratique du sport ?

J’ai la chance d’être dans une entreprise très aidante, à l’écoute des propositions de ses employés et géographiquement bien placée. Nous sommes en face de la cité U et du stade Charlety, c’est plus simple que pour d’autres!

Nous avons aussi réussi au fil du temps à constituer un noyau dur de coureuses, soudées et motivées.

Tout cela a été possible, est possible grâce au soutien inconditionnel de notre Directeur Général Délégué très engagé à nos côtés dans l’aventure de La Parisienne depuis le début: coaching, maillots, présence sur la course, rencontres festives thématiques avant et après la course.

Aujourd’hui, la course à pieds chez Ipsos, c’est un coach tout au long de l’année, 2 fois par semaine à l’heure du déjeuner, l’occasion de se faire plein de nouveaux amies, de découvrir ses collègues sous un autre jour, de s’aérer la tête dans la sueur et la bonne humeur !

Quelles sont les bonnes pratiques que vous donneriez aux Parisiennes ?

L’envie et la motivation restent le moteur N°1. Le « je n’ai pas le temps » n’est qu’une excuse, quand on veut, on peut toujours trouver une heure !

Il ne faut pas non plus hésiter à proposer, suggérer à sa direction générale : ce sont souvent des projets d’entreprise simples à mettre en place et source de bonne humeur et bonne ambiance.

Il faut des RV fixes, à mettre dans son agenda comme les RV clients ou les réunions importantes.

Et puis, il ne faut plus jamais regarder la météo : quand on court, il fait toujours beau !!!!!!!