La nature & l’eau source de sérénité

L’eau est l’alliée essentielle des sportifs : pas de sport sans une bonne hydratation :

Avant la course, on anticipe les pertes en eau qui se feront durant l’effort

Pendant la course, on compense les pertes en eau dues à la sudation

Après la course, on continue de s’hydrater pour compenser les pertes et éviter un déficit en eau qui peut engendrer des douleurs musculaires.

Au quotidien, et pour les efforts de moins de 3 heures une eau normalement voire faiblement minéralisée comme l’eau minérale Wattwiller sera l’alliée des coureurs 

VOIR ICI

Un adulte perd en moyenne 2,5 litres d’eau par jour. Il faut donc compenser nos pertes et équilibrer notre apport hydrique. Quotidiennement, les trois repas nous apportent 1 litre d’eau et le litre et demi restant s’obtient en buvant de l’eau. Il est donc important de s’hydrater tout au long de la journée : pour boire juste, l’idéal est de consommer 1,5L d’eau par jour.

Pour maintenir une température corporelle normale notre organisme utilise naturellement un système de refroidissement efficace : la transpiration. En moyenne les pertes liées à notre sudation représentent entre 0,5 et 1L par heure, et peuvent aller jusqu’à 3L ou plus chez les runners les plus entraînés. Il est donc important de compenser l’eau perdue par la sudation pour éviter le risque de déshydratation. Lors de vos sorties running, ces besoins seront augmentés en cas de température ambiante élevée et d’atmosphère sèche, et surtout lors de l’activité physique.

Lors de vos sorties running, pour vous assurer une bonne hydratation, il faut boire toutes les 10 à 15 minutes environ 100 à 150ml d’eau (soit 1 à 2 gorgées). Votre eau doit être fraîche mais pas glacée, idéalement la température doit se situer autour de 15°C, pour vous éviter des éventuels problèmes gastriques.

Il est important de ne pas attendre d’avoir soif pour boire. La sensation de soif n’est pas un indicateur de l’état d’hydratation corporelle car elle apparaît tardivement. Le sportif la ressentira quand il sera déjà en état de déshydratation d’au moins 1% du poids de son corps. Il faudra donc apporter plus d’eau à son organisme qu’il n’en réclame.

En complément de la course à pied, le yoga est votre allié!

Le yoga est un sport complémentaire à une préparation de marathon ou semi-marathon. Dans certains cas, malgré les hésitations de certains, cela a aidé des runners en incluant le yoga dans leur programme d’entraînement à atténuer voir faire totalement disparaître leur syndrome de l’essuie glace.

Voici quelques postures à privilégier :

la posture de l’enfant, dont l’objectif est de soulager le bas du dos, les hanches, les cuisses et les genoux et détendre la colonne vertébrale et les épaules

La posture du pigeon, dont l’objectif est de travailler l’ouverture des hanches, assouplir les muscles rotateurs des hanches et fessiers profonds pour éviter la compression du nerf sciatique

La posture du lézard, dont l’objectif est d’assouplir les chaînes musculaires postérieures des cuisses, assouplir les muscles fléchisseurs de hanches (ilio-psoas, quadriceps)

La posture du papillon, dont l’objectif est de relâcher profondément les chaînes musculaires internes des jambes (adducteurs), améliorer l’ouverture des hanches pour avoir une pose de pieds plus stable en course

La posture de l’enfant heureux, dont l’objectif est de libérer les hanches de toute tension, relâcher profondément le bassin et les lombaires.

Découvrez plus de postures pour votre préparation ici : https://info.lululemon.com/features/ the-sweat-life/the-runners-guide-to-yoga   

L’eau minérale de Wattwiller est votre allié sérénité au quotidien. Découvrez nos astuces pour toujours plus de sérénité et faites un achat engagé en choisissant Wattwiller, une entreprise neutre en carbone (un bon d’achat vous est offert à la fin du livret) :

JE TÉLÉCHARGE LE LIVRET