Le tatouage 3D de reconstruction après un cancer du sein

Rencontre avec Alexia Cassar qui nous présente le tatouage 3D de reconstruction après un cancer du sein venu des Etats-Unis

Chaque année en France, 20 000 femmes vont subir une mastectomie (ablation d’un ou des deux seins) à cause du cancer du sein. La reconstruction de la plaque aréolo-mamelonnaire est l’ultime étape de la reconstruction, après parfois plusieurs années de chirurgie.

En France, en plus des méthodes chirurgicales de reconstruction de l’aréole et du mamelon, on propose une dermopigmentation médicale de l’aréole et du mamelon. Malheureusement, ce geste est souvent esthétiquement peu satisfaisant et nécessite des retouches inévitables car il utilise des pigments semi-permanents.

La technique du tatouage traditionnel appliquée à la reconstruction en 3D du mamelon et de l’aréole, est utilisée avec succès aux Etats-Unis depuis de nombreuses années, avec comme chef de file le tatoueur de Baltimore Vinnie Myers. L’utilisation de techniques de tatouage réaliste, simulant la 3-D, donne des résultats bluffants de réalisme surtout, définitifs.

C’est ce qui a donné à Alexia Cassar, passionnée de dessin depuis toujours et fan de tatouage, l’envie de se reconvertir après 15 années dans le développement de nouveaux médicaments contre le cancer : mettre l’art au service de la reconstruction physique et émotionnelle des femmes touchées par le cancer du sein.

Pour ce faire, elle a démarré un apprentissage auprès d’un maître tatoueur, qui lui a appris la technique du tatouage traditionnel, qu’elle a complétée par une formation à la dermopigmentation réparatrice. Constatant que cette technique ne répondait pas aux attentes des patientes, et avec les conseils bienveillants de chirurgiens plasticiens de Gustave Roussy, elle a décidé de partir suivre aux Etats-Unis une formation spécifique à la reconstruction de l’aréole et du mamelon en 3D qu’elle est désormais la seule tatoueuse européenne à avoir suivie.

Forte de cette expérience, elle exerce aujourd’hui dans une maison médicale (La Chapelle-en-Serval) qui l’accueille une fois par semaine et lui permet de tatouer mamelons et aréoles en 3D à des femmes qui viennent de toute la France et même de Belgique !

Elle a lancé une campagne de financement participatif sur le site Kiss Kiss Bank Bank, le lien ICI, qui a atteint son objectif, afin de financer la construction d’un salon 100% dédié à cette technique de tatouage pour les femmes ayant eu un cancer du sein. Le bonus collecté au-delà de l’objectif servira à financer des opérations de tatouage 3D en province, pour les patientes qui ne peuvent pas se rendre en région parisienne où sera implanté cet été ce salon unique en Europe.

Ce lieu qui ne sera ni un salon de tatouage classique, ni un salon d’esthétique, ni un cabinet médical, permettra aux femmes de se sentir prises en charge dans un cocon dédié à leur bien-être en toute intimité, confidentialité et chaleur humaine, afin de pouvoir enfin se réapproprier leur sein reconstruit et aimer leur nouvelle apparence pour reprendre pleinement possession de leur estime de soi et de leur féminité.

 

Envie d’en savoir plus sur cette technique de reconstruction en 3D de l’aréole et du mamelon après une mastectomie ?

•Le site, ICI
•La page Facebook ICI

Ou encore vous pourrez rencontrer Alexia, qui vous recevra avec plaisir ! Elle continue à développer cette technique auprès des chirurgiens plasticiens et espère former d’autres tatoueurs à cette technique dans quelques mois.