Forbrukslån svar med en gang | Pikavippivertailu | Kreditkort Best i Test | Strøm | Beste Boligalarm 2019 | Båtforsikring | Mobilselskaper 2019 | Vinduspuss

STOP! Adoptez le Work Life Balance

Le sport, clé de mon bien-être !

Concilier vie privée et vie professionnelle est devenu un véritable enjeu de la satisfaction professionnelle de nos sociétés contemporaines. En réponse, le sport apparaît comme une clé de cet équilibre surtout s’il est pratiqué sur le lieu de travail. Quel est le rôle de l’entreprise dans la pratique du sport ? Comment motiver vos dirigeants ? Quelles solutions durables existent ? La Parisienne nous livre les bonnes pratiques de femmes réunies sur ce thème lors des 1ères Rencontres « Work Life Balance ».

_ _ _ _ _ _

Le 13 septembre dernier, en amont de la course La Parisienne, une vingtaine de femmes ont répondu aux questions de Karine Lemarchand sur le thème du Sport en Entreprise.

Changer les mentalités

Pour commencer, Magali Mounier-Poulat, Directrice de projet, de 1762 consultants, dresse immédiatement le portrait d’une société française encore ancrée sur la culture du présentéisme où le télétravail est encore peu développé. Les mentalités de notre pays apparaissent alors comme un véritable frein dans la mise en place du Sport en Entreprise. Elles contrastent avec le modèle anglo-saxon décrit par Steve Robaire, Marketing Manager de Reebok, où la pratique sportive est valorisée. Canadien d’origine, il a pu témoigner de son expérience à Boston où les équipements sportifs sont disponibles à tout moment de la journée et accessibles à tous. Exit les arrières pensées : je fais du sport quand je veux en toute décontraction et sans jugement.

Oser faire du Sport !

On est loin du leitmotiv des femmes encore exprimé sur notre plateau, la veille d’une course, et relayé avec lucidité par Sylvie Roosen, chargée de communication au sein de Solendi 3F, qui est celui d’« Oser faire du Sport en Entreprise ». Elle a pourtant mis en place, depuis 4 ans, avec le soutien de Carole Thomas, responsable de la Communication Interne, des séances de coaching auprès de ses collaboratrices. Elle explique la difficulté d’être en tenue de sport sur son lieu de travail face à des collaborateurs masculins. Elle entretient, par ailleurs, la motivation et relance régulièrement ses collaboratrices pour maintenir la régularité et constater une réelle amélioration dans l’hygiène de vie et le bien-être au quotidien.

BOTTOM-UP, nous avons un rôle à jouer !

Comme Sylvie Roosen, c’est souvent un salarié qui est à l’initiative de bonnes pratiques adoptées dans son entreprise. C’est ce que nous explique Camille Chaumette, DRH au sein du groupe COTY. Le phénomène du « Bottom-Up » est d’ailleurs fréquemment constaté dans la décision de participation des entreprises à La Parisienne. C’est une expérience individuelle qui décide de la participation de l’entreprise et de la constitution d’une équipe. Camille Chaumette a mené pendant 18 mois un travail sur le bien-être des salariés au sein de son entreprise et nous livre avec passion ses bonnes pratiques. Elle a notamment obtenu l’accès à des vestiaires-douches pour la pratique de coaching à l’heure du déjeuner.

WORK LIFE BALANCE, un objectif de management

Son témoignage est rejoint par l’expérience de coaching également réussie de Laurence Boulant et Sylvie Mayou d’IPSOS. L’une est directrice générale adjointe, l’autre assistante de direction. «  Peu de chance de se rencontrer dans un groupe de xx salariés, sauf lors des séances de coaching ». Formidable aveu de ce que le sport en entreprise peut créer : vecteur de cohésion et de décloisonnement des services.

Certaines entreprises aux Etats-Unis, au Canada ou encore en Suisse, font du Work Life Balance un véritable critère d’évaluation de la performance au travail au même titre que les critères commerciaux. Et si j’étais responsable du bien-être de mon équipe ? Savoir accorder de la souplesse dans le temps de travail des collaborateurs pour une meilleure performance globale.

Le sport en entreprise, une politique durable

La Parisienne milite en faveur du Sport en Entreprise et du Sport-Santé, convaincue des vertus du Sport comme levier de bien-être au travail. Elle a d’ailleurs développé un service de coaching à la carte dédié au sport en entreprise.

Le programme B.E.S.T. ( Bien Etre Santé Travail) est né de la démocratisation des valeurs du sport, de la féminisation du monde du travail et de l’essor du running auprès des publics féminins.

Lancé depuis quelques mois, il s’agit d’un programme annuel de 35 séances hebdomadaires planifiées à l’heure du déjeuner ou à la sortie du bureau dans un parc proche du lieu de travail. Chaque programme inclut une séance de nutrition, 3 bilans et une escapade « au vert » le temps d’une demi-journée. Encadrées par un Coach La Parisienne, les séances sont adaptées aux niveaux de participantes et prennent en compte les spécificités féminines.

De nombreuses options sont proposées telle la livraison d’un plateau-repas, l’accès au vestiaire-douches et des interventions de spécialistes de la santé.

Le produit B.E.S.T. a donc été pensé pour répondre à la motivation des entreprises qui souhaitent jouer un rôle dans le dans le bien-être de leurs salariés et aux femmes qui cherchent à optimiser leur quotidien. Et si on adoptait, le Work Life Balance ?