Parce que le meilleur temps est celui que l’on a pour soi !

Rencontre avec Guillaume Chaussepied, Directeur marketing chez La Boulangère.

Présentez-nous votre marque

Fondée en Vendée en 1985, La Boulangère confectionne des pains, brioches et viennoiseries. En tant que marque ancrée dans son époque, elle a bien compris les nouveaux enjeux de la vie moderne, ainsi que les attentes et usages de ses consommateurs. La Boulangère crée des produits gourmands, pratiques d’utilisation et rapides à préparer pour faciliter le quotidien et mieux manger.

Quel message souhaitez-vous faire passer auprès des participantes de La Parisienne ?

Encourager les femmes à prendre du temps pour elles pour faire du sport et se faire plaisir. Parce que le meilleur temps est celui qu’on a pour soi.

Quel produit/service de votre marque mettez-vous en avant pour La Parisienne ?

A leur arrivée, les 40 000 coureuses se verront remettre un pain au chocolat. Sur le village au niveau du stand de La Boulangère, les coureuses et les visiteurs pourront également déguster nos baguettes viennoises. Ils auront aussi la possibilité de s’engager pour une meilleure répartition hommes/femmes en matière de tâches domestiques, en se prenant en photo et en partageant leurs messages. En effet, une femme consacre en moyenne 2,5 fois plus de temps que les hommes par jour aux tâches domestiques (source : INSEE CREDOC, 2015), ce qui lui laisse moins de temps pour la pratique d’un sport.

Quelles sont les valeurs que vous partagez avec La Parisienne ?

La Boulangère est par essence une marque féminine, il était donc logique qu’elle s’engage auprès d’une course sportive 100% féminine d’une telle envergure. Cet événement s’inscrit dans la continuité de l’engagement de la marque auprès des femmes qui milite pour une meilleure égalité homme/femmes dans les foyers, notamment via sa campagne #285 excuses. La Boulangère est consciente que la femme d’aujourd’hui possède 1001 vies (vie personnelle, familiale, de couple et professionnelle…) et qu’elle continue de consacrer davantage de temps et d’énergie aux tâches domestiques que leur conjoint.

Dans quel but faites-vous participer vos salariées à la course ?

Pour les moins sportives, c’est mettre le pied à l’étrier à la pratique de la course à pied et à la pratique du sport en général. Pour les plus sportives, c’est la possibilité de passer un moment riche en émotions entre collègues féminines. Le bien-être au travail, c’est aussi inciter nos salariées à la pratique régulière d’un sport.