Comment le yoga booster votre running ?

Oui, le yoga c’est bien. La course, pareil. Mais si cette combinaison a tant de succès, c’est parce qu’elle concentre beaucoup d’avantages et de plaisir. Le mariage yoga – course à pied a conquis des milliers de personnes ces dernières années. On ne compte plus les avantages physiques comme l’amélioration cardiaque et musculaire pour la course ou l’étirement des muscles et le renforcement pour le yoga.Mais, le yoga, en plus de diminuer le mal de dos, le risque de dépression ou encore d’améliorer le système digestif, permet de combler les défauts de la course qui usent certaines articulations du corps. Bref, voici quelques arguments qui devraient vous séduire !

1/Le yoga, idéal pour le renforcement musculaire

Le yoga complète les apports du running  grâce à l’étirement de vos muscles.Vous souvenez-vous du prof de sport de votre lycée, vous encourageant à vous étirer après chaque séance? Cette pratique, peu considérée, ne sert pas uniquement à éviter les courbatures le lendemain mais, elle vous permet surtout d’améliorer en profondeur votre forme physique. La courbature du lendemain provient du rétrécissement du muscle qui a été sollicité la veille. Ils se rétrécissent car ils demeurent un peu tendu, même après l’effort, comme des petites crampes continues. L’étirement est essentiel pour redonner au muscle toute son élasticité et même améliorer la souplesse de vos articulations. La pratique du yoga permet de bien faire ses armes en matière d’étirement, mais il sollicite aussi la totalité de votre corps. Le yoga permet de tonifier vos muscles profonds. Alors soit, vous n’allez pas prendre des bras, mais vous portez bien votre propre poids durant les différentes positions que vous pratiquez. Ce n’est donc pas une discipline dénuée d’effort qui augmentera votre force physique ! Les positions de yoga homogénéisent votre masse musculaire. En même temps, cela vous aide à être en harmonie avec votre corps, à atteindre un niveau d’équilibre.

2/Le yoga permet de mieux maîtriser notre respiration

Certaines positions pour la respiration font relâcher les muscles intercostaux et permettent d’assouplir la cage thoracique afin d’en augmenter son volume et donc votre capacité respiratoire. A terme, cet étirement de la respiration a des conséquences positives sur votre endurance.

3/ Les meilleurs positions yoga pour les coureurs

Il existe de nombreuses postures complémentaires pour les amoureux du yoga qui pratiquent le running. Avec l’expérience, vous choisirez celles qui vous correspondent. En attendant, voici les HIT positions plébiscitées par les coureurs.

  • La grande fente : renforce cuisses, bras et l’équilibre.
  • Le pigeon : assouplit les muscles des hanches
  • Le chien tête en bas : soulage l’ensemble du corps. Redonne de l’énergie.
  • Le chien tête en haut : bon pour la colonne vertébrale et la cage thoracique
  • La posture de l’enfant : relaxe le corps et l’esprit
  • La chaise : renforce cuisses et chevilles
  • La planche : renforce la ceinture abdominale
  • Le poisson : ouverture de la poitrine et de la gorge

4/ Travailler son cardio grâce à la course à pied

Les bienfaits du yoga sont nombreux. Ceux du running aussi. Il permet de réduire les maladies cardio-vasculaires en musclant le coeur, en réduisant le stress et en donnant confiance en soi.Travailler son cardio est sûrement plus simple que les positions de yoga: il suffit de courir (facile, comme position !) et de ne penser à rien. Ca, tout le monde sait le faire, c’est d’ailleurs très agréable. Mais, ne courez pas trop vite trop longtemps.  Travailler son cardio, c’est bien, mais ne vous faîtes pas mal. En revanche, la course à pied génère des répétitions d’efforts plus poussés à certains endroits, notamment les articulations de jambes, tandis que le buste travaille moins. Voilà les raisons pour lesquelles la course et le yoga se combinent si bien. L’intérêt de ces deux sports, c’est qu’ils sont complémentaires pour votre santé mais aussi dans l’espace. Ce qui est bien pour votre emploi du temps, puisque vous pouvez les pratiquer ensemble. L’idée globale est de disséminer vos positions de yoga avant, pendant ou après votre course. 

5/ Quelques séances de flexions avant le jogging

Faire quelques positions d’étirement avant de courir. Vous pouvez les exécuter dehors, mais aussi sur un tapis chez vous avant de sortir. C’est idéal pour se sentir bien dès les premières foulées. Pendant et après, sans tapis. Les positions de yoga qui mettent nos articulations du genou ou de la cheville au sol ne demandent pas nécessaire un tapis de yoga, mais une surface souple.Pour les pieds et chevilles, comme pour la position « chien tête en haut », vous pouvez l’appliquer sur l’herbe.Pour combiner yoga et course à pied, vous pouvez tout aussi bien combiner le meilleur matériel des deux.C’est à dire :

  • Une tenue agréable : le legging
  • De bonnes chaussures de courses
  • Un tapis ou des genouillères
  • Une brassière pour les femmes
  • éventuellement, une bouteille d’eau

En effet, le yoga, c’est aussi un savoir être, une philosophie. Si vous voulez associer yoga et course à pied, ne pratiquez pas les positions yoga comme une simple gymnastique. Le mental joue beaucoup aussi, c’est un vrai lâcher prise. C’est une façon de méditer tout en faisant travailler votre corps.

Alors prenez votre temps, relaxez-vous et RDVen septembre sur le village de La Parisienne !

NAMASTE
Axelle, Fondatrice de Serial Yogger