Forbrukslån Beste | Paras Hiiri 2019 | Kredittkort med Fordeler | Dagens Spotpris | Billig Boligalarm 2019 | Beste Forsikring | Beste Mobilabonnement | Varmepumper Sammenligning

Maternité et carrières, toujours incompatibles / OEC

1/ Présentez-vous, parlez-nous de vous, de votre poste

Je suis responsable communication éditoriale dans une institution. Un univers assez éloigné de ma formation de départ, en histoire de l’art, mais qui me permet de mettre à profit mon goût pour l’écriture et la coordination de projets. Je suis aussi maman de deux garçons, un « grand » de 4 ans et un petit qui a tout juste un an. 

2/ Avez-vous pensé votre maternité en fonction de votre carrière ?

Oui, assurément. J’ai attendu le meilleur moment professionnel pour avoir des enfants. Et inversement, j’ai laissé passer des opportunités professionnelles, qui m’auraient privée de beaucoup de temps avec mes enfants.


3/ Comment avez-vous vécu votre maternité, avant, pendant, après ?

J’ai eu la chance d’avoir deux grossesses faciles, j’ai été en forme jusqu’au bout. Le moment de partir en congé maternité m’a toujours semblé un peu difficile : difficile d’abandonner des projets en cours de route, inquiétude de ne pas retrouver sa place à son retour… Pour mon premier enfant, l’agence de communication dans laquelle je travaillais alors a fermé pendant mon congé maternité. Mais ce n’était pas plus mal finalement, je crois que j’aurais eu beaucoup de mal à retourner faire le même métier après avoir connu un bouleversement si important que celui de la maternité. Après mon deuxième bébé, j’ai vraiment regretté de ne pas avoir pris un congé parental de quelques mois. Le temps file tellement vite après, quand il faut jongler entre le boulot, l’intendance… 

4/ Pensez-vous que votre entreprise vous facilite votre quotidien de maman ?

Mon employeur est assez compréhensif quand les enfants sont malades, qu’il y a des grèves… Mais malgré tout, il y a des horaires incompressibles, incompatibles avec les horaires de l’école et de la crèche, et des échéances, des périodes de rush où il est vraiment compliqué de manquer une journée… Je crois qu’il y a encore de vrais progrès à faire dans nos mentalités pour faciliter le télétravail, et arrêter avec cette culture du présentéisme. J’adorerais pouvoir aller chercher mes enfants à l’école et me remettre à travailler après, quand ils dorment.


5/ Quels conseils donneriez-vous à une salariée enceinte ?

Impliquer le papa le plus possible dès le début et se répartir les rôles, que ce soit dans le soin des enfants ou la gestion quotidienne de la maison. Le congé maternité est souvent le moment où la mère commence à prendre en charge plus de choses et quand on retourne travailler, il est difficile de revenir en arrière. On se retrouve vite à devoir tout gérer, le boulot, les rdv chez le médecin, les papiers à remplir pour l’école, l’organisation des vacances…
Il me semble aussi très important d’être bien entourée. La grossesse et la maternité m’ont permis de sympathiser avec mes voisines qui sont de précieuses alliées en cas de problème de métro, de grève intempestive, mais aussi pour partager les bonnes adresses du quartier… ou s’improviser un apéro en cas de coup de blues !