Donner aux femmes les clés de leur épanouissement !

Tombée dans la journalisme il y a un peu plus de 10 ans, Véronique a un parcours incroyable. D’abord animatrices de diverses émissions du D8, c’est « Femmes d’exception », une quotidienne (26min) où elle reçoit des femmes d’influences et de premier plan qui la marque tout particulièrement ! Depuis cette expérience, elle n’a cessé de s’intéresser aux questions d’empowerment au féminin. En septembre 2013, elle lance ainsi, Business O Féminin, le premier magazine business féminin international

Rencontre avec cette femme d’exception et son réseau !

 

Peux tu te présenter ? Qui es tu ?

Je suis engagée sur la question des femmes dans nos sociétés depuis plus de 12 ans. En 2005, j’ai commencé par animer « Femmes d’exception » sur Direct 8, émission dans laquelle j’ai reçu des femmes exceptionnelles comme Simone Veil mais aussi des leaders comme Christine Lagarde. Aujourd’hui, je continue avec Business O Féminin qui reflète évidemment beaucoup de mes convictions. Donner aux femmes les clés de leur épanouissement professionnel mais aussi personnel, parler d’ambition féminine, mettre en avant cette jeune garde d’entrepreneures, ces startupeuses qui montrent la voie aux plus jeunes générations.

 

Véronique Forge
Qu’est-ce que Business O féminin ?

Business O Féminin est un magazine digital ( www.businessofeminin.com) qui s’adresse à toutes les femmes qui veulent développer leur carrière que cela soit pour devenir entrepreneure ou progresser dans leur entreprise. On retrouve des interviews de startupeuses, de business leaders et des conseils professionnels délivrés par des coachs reconnus. Nous traitons également du bien-être car pour réussir dans sa carrière, il faut être bien dans sa peau. C’est donc une approche holistique que nous défendons depuis 4 ans. Nous avons également lancé en Juin 2017, un Business O Féminin Club où nous organisons chaque mois des rencontres autour de l’innovation et de « l’intelligence » avec une dimension internationale afin de donner des grilles de lectures sur le monde à nos membres. Il nous paraît en effet indispensable que les femmes comprennent cette quatrième révolution technologique afin de leur permettre de prendre toute leur place.

Quel est l’intérêt d’un réseau féminin ?

Nous sommes aujourd’hui plus qu’un réseau puisque nous avons certes les réseaux sociaux qui drainent une communauté globale de 9 millions de personnes mais également notre Media, Business O Féminin et désormais le Club Business O Féminin qui fonctionnera à terme comme un Think-Tank. L’intérêt des réseaux féminins est d’échanger sur des problématiques de carrière féminine mais attention il ne faut pas s’enfermer, l’heure est au dialogue et à l’engagement des hommes car sans eux, nous n’arriverons pas à briser ce plafond de verre.

Quel est la place du sport dans ta vie ? Dans ta communication  auprès de ton réseau ?

J’ai fait du sport par intermittence pendant des années avant de m’y mettre vraiment depuis 7 ans. Je n’arrivais pas à me ménager des temps de pause dans une vie journalistique très intense, c’est une grosse erreur car tout est question d’équilibre : Mens sana in corpore sano ! ( un corps sain dans un esprit) est encore plus vrai aujourd’hui dans un monde où nous peinons parfois à nous déconnecter de nos smartphones. Dans Business O Féminin, nous écrivons régulièrement sur ces sujets pour encourager nos lectrices à prendre du temps pour elles et notamment faire des pauses sportives pour se reconnecter à leur moi profond.

Pourquoi t’es-tu associée à La Parisienne ? Quelles valeurs partages-tu avec cette course ?

Je connaissais la course depuis longtemps mais n’y avait jamais participé. J’aime le concept de cette course féminine qui incarne les valeurs de bienveillance et d’authenticité et où la compétition n’est pas la règle car dans le business s’il faut évidemment toujours garder un œil dans le rétroviseur et surveiller sa concurrence, il faut aussi savoir donner, s’engager auprès de personnes et d’organisations qui sont dans la sincérité de leurs actions.

Ce sera la première fois que BOF monte une équipe de coureuses, Pourquoi cette envie ?

L’idée du partage qui anime Business O Féminin depuis ses débuts. J’aurai plaisir à retrouver toutes ces femmes qui nous suivent depuis nos débuts. Le digital ne fait pas tout, il faut aussi permettre ces moments de rencontres et d’échanges.